Contrôler le temps de travail de ses employés est nuisible

Le management infantilisant est de plus en plus remis en question. Évaluer les employés sur leurs résultats stimulerait la productivité

Et si l’évaluation du travail n’était plus liée au temps passé au bureau mais aux résultats obtenus? Cali Ressler et Jody Thompson, auteures du best-seller Why Work Sucks and How to Fix It, se sont penchées sur la question. Dans leur ouvrage, les deux femmes d’affaires américaines expliquent que le réflexe de base des dirigeants d’une organisation classique consiste à ne pas faire confiance à leurs salariés: «Nous nous rendons au travail et donnons le meilleur de nous-mêmes. En retour, notre employeur nous traite comme un enfant qui lui volera des bonbons s’il est laissé sans surveillance.»

Pour ne pas être floués, certains patrons mettent en place des dispositifs de contrôle des horaires tels que des pointeuses. Les plus méfiants installent des logiciels destinés à surveiller l’activité des employés sur leurs écrans de travail. Pour Cali Ressler et Jody Thompson, ce leadership à l’ancienne est non seulement obsolète et rétrograde mais nuit fortement à l’entreprise. Lire la suite

Abolish performance reviews? No. Have more of them.

Eric Barton (BBC – 26 May 2015)

Sherry Finkel Murphy keeps folders in her email that might initially appear strange if you were to peruse them. They are almost entirely boastful messages from her employees, reminding her of their recent accomplishments, or letters of praise from other department managers.

Murphy, a sales coach and a business unit executive at IBM, has asked her employees to send her emails anytime something goes right. It’s not a formal policy. It’s just her way to regularly keep track of their progress and remind herself to give people regular feedback.

“Managers should understand evaluations are not just about HR compliance and paperwork,” Murphy said from her office in Saratoga Springs, New York, in the US. “It’s about paying attention to the employee and putting time into their career development.”

Murphy’s technique of using emails to kick-start feedback is indicative of the way good evaluations are done these days. Most companies require managers to only conduct formal yearly reviews. But effective managers provide employees with ongoing feedback, perhaps monthly or weekly or even daily. Lire la suite

Que pensent les Japonais, les Américains et les Allemands des attitudes des Français au travail?

Les différences culturelles sont la source de nombreux malentendus dans un cadre professionnel international et multiculturel. Erin Meyer, professeure de management interculturel à l’INSEAD (Fontainebleau), a développé un outil pour visualiser ces malentedus qui peuvent survenir entre des équipes de deux pays différents. La Harvard Business Review publie une version interactive de ces comparaisons internationales.

Selon Erin Meyer, même les managers expérimentés ont tendance à ne se focaliser que sur une ou deux dimensions. Sa «carte» culturelle permet de comparer des paires de pays sur huit dimensions, allant du style de communication et d’interaction au respect des délais en passant par les éléments qui fondent la confiance ou la manière d’aboutir à des décisions dans un cadre collectif. Lire la suite