@FrançoisTaddei, auteur de l’ouvrage « Apprendre au XXIe siècle »

Par @MyriamOgier

Tous mes livres se concluent par un constat : l’absolue nécessité de revoir entièrement notre système d’éducation et d’apprentissage pour répondre aux besoins de la société du XXIè siècle. Elle doit évoluer à plusieurs niveaux pour:

Aujourd’hui nous avons des étapes décisives à franchir pour rester dans la course et pour retrouver du #bienêtre, du #sens et de la #croissance.
Cela signifie de passer de:

  • l’ère des #gestionnaires à celle des #créateurs et des #innovateurs,
  • l’ère de la #compétition à celle de la #coopération,
  • l’ère de la #réussite individuelle à la réussite collective

C’est pourquoi je partage les interviews de @FrançoisTaddei qui a compris depuis longtemps l’importance des changements à opérer et donne les chemins à suivre.

Polytechnicien, docteur en génétique, auteur de l’ouvrage « Apprendre au XXIe siècle » (Calmann-Lévy) et d’un un rapport au gouvernement français « pour coconstruire une société apprenante » (2013), @FrançoisTaddei est chercheur français en « génétique moléculaire évolutive et médicale » et en éducation. Il est aussi le fondateur du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI). Il est également rattaché à l’université Paris 5, qui expérimente et partage de nouvelles façons d’apprendre, d’enseigner, conduire des recherches et de mobiliser l’intelligence collective.

Voici quelques-unes de ses préconisations, auxquelles je souscris entièrement pour penser autrement:

  • Partage des connaissances,
  • Développement de la #coopération,
  • Utilisation de l’#intelligencecollective,
  • Élargissement de sa #vision par le croisement de différentes disciplines
  • Utilisation de la #maïeutique
  • Libération et valorisation de la #créativité ….

Je ne peux que partager les points de vue de @FrançoisTaddei. Il considère qu’il faut libérer les imaginaires pour penser le futur. Il observe que les nouvelles générations sont d’ailleurs fondamentalement motivées par ces défis et montre leur envie d’autre chose. Il met l’accent sur la nécessité de développer son esprit critique pour enrichir et élargir son regard est la seule manière d’échapper à la manipulation.

Pour conclure : « ne pas questionner le monde dans lequel on est, c’est aller à la catastrophe. »

Pour en savoir plus sur sa pensée, lire et écouter :

@CécileCale