Lâcher prise, c’est accepter ses limites

A force de vouloir contrôler tout ce qui nous entoure, nous gaspillons notre énergie et perdons notre sérénité. D’où le fameux “lâcher-prise” ! Une attitude intérieure d’ouverture à la vie et aux autres dont l’écrivain Gilles Farcet[1] nous livre quelques clés.

Comment lâcher prise ?

Il faut, paraît-il « lâcher prise ». C’est en tout cas ce que tout un chacun peut lire ou entendre répéter dès qu’il est question d’une approche spirituelle de l’existence.
Si cette expression a fait florès au point de devenir un cliché du développement personnel, ce qu’elle recouvre n’en reste pas moins confus. Elle est prétexte à bien des malentendus. Qu’avons-nous, au juste, à « lâcher » ?

Quelle est donc cette « prise » qu’il conviendrait de desserrer ? Cette attitude est-elle compatible avec un positionnement responsable ? Si oui, comment passer du concept à la pratique ? Les enseignements de sagesse traditionnels s’articulent tous autour de cette question. Nous pouvons donc nous tourner vers eux et y chercher des réponses, qu’il nous appartient ensuite de faire nôtres. Lire la suite

Non cogito, ergo sum

Je trouve cette article intéressant car chacun doit savoir écouter son instinct pour réussir. A trop vouloir analyser, nous risquons de nous couper de notre force intérieure. Autre élément qui a attiré mon attention: Ian Leslie introduit son article en citant ce géant du tennis qu’est Federer !! Un champion dont on attend qu’il nous livre les secrets de sa réussite et partage avec nous sur son travail sur le mental et le physique…

Sometimes thinking is a bad idea. Ian Leslie draws on Dylan, Djokovic and academic research to put the case for unthinking…
Baby.jpg
It was the fifth set of a semi-final at last year’s US Open. After four hours of epic tennis, Roger Federer needed one more point to see off his young challenger, Novak Djokovic. As Federer prepared to serve, the crowd roared in anticipation. At the other end, Djokovic nodded, as if in acceptance of his fate. Lire la suite