Faire passer agréablement des consignes ennuyeuses

Les consignes de sécurité dans un avion, quoi de plus ennuyeux à entendre pensez-vous; et bien regardez le petit film qu’en a fait Air France et vous en redemanderez. C’est beau, c’est sympathique, c’est drôle, c’est représentatif du luxe français…

Un bel exemple dont pourraient s’inspirer les entreprises qui ont des consignes ennuyeuses à faire passer et que, du coup, personne n’écoutent, ni ne respectent.…

Abolish performance reviews? No. Have more of them.

Eric Barton (BBC – 26 May 2015)

Sherry Finkel Murphy keeps folders in her email that might initially appear strange if you were to peruse them. They are almost entirely boastful messages from her employees, reminding her of their recent accomplishments, or letters of praise from other department managers.

Murphy, a sales coach and a business unit executive at IBM, has asked her employees to send her emails anytime something goes right. It’s not a formal policy. It’s just her way to regularly keep track of their progress and remind herself to give people regular feedback.

“Managers should understand evaluations are not just about HR compliance and paperwork,” Murphy said from her office in Saratoga Springs, New York, in the US. “It’s about paying attention to the employee and putting time into their career development.”

Murphy’s technique of using emails to kick-start feedback is indicative of the way good evaluations are done these days. Most companies require managers to only conduct formal yearly reviews. But effective managers provide employees with ongoing feedback, perhaps monthly or weekly or even daily. Lire la suite

Parler en public : 10 exercices pour s’améliorer

Voici les conseils prodigués dans une interview au JDN par Didier Bras (un consultant en communication interpersonnelle et  intervenant à HEC que je recommande chaudement) et par Alain Zaepffel, responsable pédagogique de l’Ecole Arts oratoire, éloquence et rhétorique de Sciences Po Executive Education, professeur au Conservatoire National Supérieur de Paris.

Pour certains, s’exprimer devant une assemblée est naturel. Pour d’autres, mieux vaut s’entraîner.

Même les meilleurs orateurs se prennent parfois les pieds dans le tapis. Dès les premières phrases on bute sur un ou deux mots, on balbutie piteusement quelques borborygmes et on se met à bafouiller. On n’arrive tout simplement plus à penser et à parler en même temps, on perd le fil, on s’essouffle alors même qu’on se pique d’être l’un des plus sportif de la boite. C’est la catastrophe face à un auditoire qui devient mal à l’aise devant vos souffrances. Pour abréger vos tourments, le JDN vous livre 10 exercices incontournables.

Lire la suite